Logistique et transport de fret

publié le 6 mars 2007 (modifié le 29 juin 2012)

Connaissance des filières économiques : thématique transport et logistique

Evaluer la demande de transport nécessite de savoir comment un bien donné chemine de son lieu d’origine (fabrication, culture) jusqu’au consommateur, en passant par des réseaux de traitement, d’assemblage, de distribution…
Dans un premier temps, il s’agit de s’interroger sur les logiques de production et de consommation (niveau de concentration, spécialisation des sites de production, répartition spatiale, …).
L’organisation économique et le jeu des acteurs sont ensuite analysés pour comprendre la logique et le fonctionnement du marché.
Enfin, prenant en compte l’approche économique, la partie "transport" de l’étude est traitée : flux, plan de transport, rupture de charge, possibilité de report modal mais aussi étude des contraintes via les cahiers des charges et les contrats de transport, prix, sous-traitance, suivi de la qualité, …
Filières étudiées :

  • peintures
  • pâte à papier
  • voitures neuves
  • déchets et transport fluvial (sur l’axe Rhône-Saône)
  • médicaments.

Voir la note d’information correspondante…

Connaissance des offres de transport de marchandises

Parce que les principaux acteurs du transport de marchandises et de la logistique sont des opérateurs privés et qu’à ce titre leurs activités ne sont pas précisément connues des autorités publiques, le recours à des enquêtes et études s’avère souvent nécessaire.
Il s’agit pour la sphère publique de réunir un maximum de connaissances sur leurs motivations, leurs organisations, leurs éventuelles difficultés, etc. afin de s’assurer que les mesures mises en œuvre produisent bien les effets escomptés.
Le Sétra pilote des études permettant de mieux connaître les offres en matière de transport de marchandises :

  • transport de marchandises palettisées (caractéristiques du transport de marchandises palettisées en France ; l’offre de messagerie palette, transport routier de petits lots de palettes reposant sur une organisation de service de messagerie ; offre bi-modale de transport de lots de palettes reposant sur une combinaison des modes routier et ferroviaire) ;
    voir le document correspondant…
  • opérateurs ferroviaires de proximité (analyse des opérations en cours de constitution) ;
  • autoroutes ferroviaires et maritimes : les conditions du succès. Les expériences existantes montrent que la réussite de services d’autoroute ferroviaire et d’autoroute de la mer nécessite en particulier l’adhésion des transporteurs routiers.
    Le Sétra pilote une réflexion afin de comprendre comment et sous quelles conditions un transporteur routier est prêt à utiliser un service de transport non accompagné. Ces travaux s’appuient sur une série d’entretiens menés auprès de transporteurs utilisateurs de l’Autoroute Ferroviaire Alpine et de l’autoroute de la mer Toulon - Civitavecchia ;
    voir le document correspondant…
  • étude des interactions entre transport et logistique en France, Allemagne et Pologne (lien entre les activités de transport et de gestion des stocks et des flux, phénomène de bipolarisation dans le secteur des transports, existence à l’échelle des pays de trois "modèles" liés à l’histoire des pays et des entreprises…) ;
    consulter le document correspondant…

Le Sétra produit aussi des documents méthodologiques pour la réalisation des enquêtes auprès des professionnels du transport de marchandises.
Voir le document correspondant…

Connaissance du secteur de la logistique

L’analyse du fonctionnement des organisations logistiques est essentielle pour comprendre les caractéristiques des flux de marchandises et leurs évolutions. Le Sétra pilote des études afin d’améliorer cette connaissance :

  • la logistique de la grande distribution (organisation des chaines logistiques, géographie des flux, organisation du transport, démarches de coopération et mutualisation, influence des politiques publiques…)
  • la logistique amont du e-commerce (organisations logistiques sur les différents segments de marché, évolution des flux, positionnement des acteurs…)
  • les impacts des plates-formes logistiques sur les territoires : analyse qualitative et quantitative (emplois, flux de véhicules, services…)

Acceptabilité sociale des poids lourds

Alors que le transport de marchandises repose principalement sur le mode routier, la circulation des poids lourds reste largement stigmatisée dans l’opinion publique.
Objectif :
répertorier et évaluer les mesures susceptibles d’améliorer l’acceptabilité sociale de la circulation des poids lourds par les autres usagers et les riverains.

La réflexion est structurée autour de 3 axes :

  • la sécurité
  • la gestion des flux
  • les pollutions locale et globale.

Une liste non exhaustive des démarches entreprises comporte :

  • l’analyse de l’accidentologie impliquant au moins un PL (poids lourd)
  • l’amélioration de l’offre de stationnement PL sur le Réseau routier national
  • l’extension de l’interdiction de dépassement pour les PL (voir rubrique « Productions »)
  • l’analyse comparée de l’acceptabilité sociale des PL dans les autres pays européens
  • analyse et propositions de pistes permettant une réduction des émissions de gaz à effet de serre du secteur du transport routier.

Connaissance des sites d’intermodalité

Une carte d’identité de 132 sites de transbordement de marchandises entre modes de transports, en France et à l’étranger, a été dressée : chantiers rail-route, plateformes logistiques, ports maritimes et fluviaux, aéroports, …

En cours d’élaboration, une grille de diagnostic des sites et un guide d’entretien avec certains acteurs du monde des transports.