Deux récompenses pour le pont de Terenez !

publié le 7 janvier 2014 (modifié le 8 janvier 2014)
Le jour de l’inauguration (© G. Forquet, Sétra)

Le jour de l’inauguration (© G. Forquet, Sétra)

Le pont de Térénez, dont le Sétra (devenu depuis le 1er janvier DTITM [1]) était en charge de l’établissement du projet technique, a reçu deux prix.

Le prix de la Fédération International du Béton FIB 2014 sera remis à Emmanuel Bouchon responsable de la Division des grands ouvrages et de l’innovation, représentant le Cerema, le 10 février 2014 à Bombay (Inde). Ce Prix est attribué tous les 4 ans au congrès de la FIB.
Quarante-quatre ouvrages, classés en deux catégories ponts et bâtiments ont été proposés au prix.
Le pont de Terenez est l’un des cinq lauréats (2 ponts, 3 bâtiments). Une plaque de bronze commémorant ce prix sera fixée prochainement sur l’ouvrage.

La deuxième récompense est le World Infrastructure Award 2013 attribué par la revue World Infrastructure News. Deux projets ont retenus l’attention du jury, le pont de Térénez et l’extension du Port Botany (Sidney).

Le pont en quelques mots

Le projet d'ouvrage (© G. Homann, Sétra)
Le projet d’ouvrage (© G. Homann, Sétra)

Le nouveau pont de Térénez est le fruit de plusieurs années d’études et de travaux mobilisant de nombreux acteurs passionnés par ce projet. L’objectif était de réaliser un pont utile, sûr, durable, respectueux de l’environnement.
En 1998 le conseil général du Finistère lance les études pour le projet d’un nouveau pont en remplacement de l’ancien ouvrage endommagé par la maladie du béton.
L’option retenue est un pont a haubans courbes. Il respecte les contraintes du projet, le respect de l’environnement, l’ intégration dans le site, et l’accessibilité à l’ouvrage.

La solution retenue est l’aboutissement d’un long travail mené en étroite collaboration avec l’ingénieur Michel Virlogeux et avec l’architecte Charle Lavigne.
Le Centre des Techniques d’Ouvrages d’Art de la DTITM (ex Sétra), était chargé de l’établissement du projet technique. Pour chacune des solutions la DITIM a mis au point la géométrie du haubanage et modélisé la structure sur ordinateur pour étudier les efforts dans l’ouvrage final mais aussi pendant les phases de construction.
Le travail des concepteurs et des constructeurs est aujourd’hui figé dans un ouvrage d’art exceptionnel qui s’intègre harmonieusement dans un paysage remarquable.

Cet ouvrage est un pont à haubans de 285 mètres de portée principale avec des pylônes de 100m de hauteur en forme de lambda, un tablier courbe de 515m de longueur supporté par 72 paires de haubans. Il assure le franchissement de l’Aulne et l’accès à la presqu’île de Crozon dans le Finistère.
Le pont de Térénez a la particularité d’être courbe en plan pour améliorer le tracé routier du franchissement. Le haubanage est constitué de deux nappes latérales et les pylônes prennent une forme en lambda avec un mât incliné vers l’extérieur de la courbe afin que les haubans n’interceptent pas le gabarit routier.
« Les pylones sont inclinés, comme couchés par les vents dans ce site magnifique au cœur du finistère » (Charles Lavignes architecte). Le résultat final est remarquable et innovant. Jamais un pont à haubans de forme circulaire n’avait été construit.

Le pont de Térénez a été inauguré le 16 avril 2011 et seuls les plus avertis mesurent combien d’efforts ont été nécessaires pour arriver à des solutions simples et naturelles.

Pour en savoir plus
- Visiter le site ASCO TP
- Visionner le film, réalisé et produit par le Sétra © - avril 2011 (durée : 26 min)

[1DTITM : Direction technique infrastructures de transport et matériaux