Haut de page

 

Contenu

Acceptabilité environnementale de matériaux alternatifs en technique routière
Les matériaux de déconstruction issus du BTP
</I>

publié le 25 mars 2016 (modifié le 31 mars 2016)

Chaque année en France, la construction et l’entretien des routes nécessitent environ 200 millions de tonnes de granulats naturels. Dans le même temps, des quantités importantes de déchets minéraux sont générées par le secteur du BTP et de l’industrie, et constituent, potentiellement, un moyen de préserver les ressources
naturelles en offrant un gisement intéressant pour l’élaboration de matériaux alternatifs.
Toutefois, le recours à des matériaux alternatifs en technique routière ne pouvant se limiter à la seule vérification de leurs caractéristiques mécaniques, le Ministère en charge de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie (MEDDE) a développé une méthodologie permettant d’évaluer les caractéristiques environnementales de ces matériaux qui a été publiée en mars 2011.
L’objectif du présent guide d’application est de favoriser le recyclage des matériaux de déconstruction du BTP en indiquant à leurs producteurs les conditions dans lesquelles ils peuvent les recycler sans mettre en danger la santé humaine et sans nuire à l’environnement. Il permet également de guider les services de l’État pour fixer des critères de recyclage dans les autorisations administratives des installations concernées.

A commander auprès du bureau de vente de la DTecITM
Collection Références
Janvier 2016 - 40 pages
ISBN : 978-2-37-180-091-5
Prix de vente : 28 €

 
 

Pied de page